LEONARD DE VINCI (1519-2019)

Je viens vous confier une grande déception, voire une colère (maîtrisée !).

IMG_0227.jpgUn matin de ce début octobre, ma maîtresse me prévient qu’elle part, avec son amie sur les pas de Léonard de Vinci car l’année 2019 s’avance et elles ont envie d’aller à Amboise pour s’imprégner de l’hommage rendu au maître toscan pour le 500ème anniversaire de sa mort.

C’est-à-dire qu’Amadeus (le chat de son amie) et moi, on n’est pas du voyage !!! La honte ! Certes tout est préparé pour que notre confort n’en pâtisse pas, mais…. Je reste, triste, déçu, résigné !

IMG_0297.jpgPassé le moment de grande amertume, il me reste à me plonger pendant les deux jours de son absence dans la vie de Léonard ! Je me dois de me cultiver même si je ne suis pas du voyage !

IMG_0505.jpgC’est parti, je découvre la vie de cet homme brillant, dont le génie n’est pas qu’en peinture ! Leonardo est né à Vinci, près de Florence, en Toscane, le 15 avril 1452. Il est le fruit d’une relation illégitime entre un notaire et une paysanne. Elevé par son grand-père, c’est un autodidacte qui doit tout son génie à l’observation. En 1467, il devient l’élève de Verrochio à Florence. Il aide son maître (Andrea Del Verrochio) à peindre le Baptême du Christ (les anges à gauche). C’est ainsi que Verrochio s’aperçoit que l’élève a dépassé le maître. (l’œuvre est à la galerie des Offices à Florence).

605px-Andrea_del_Verrocchio,_Leonardo_da_Vinci_-_Baptism_of_Christ_-_Uffizi.jpg

Il peint l’Adoration des mages (œuvre aux Offices à Florence). Ce tableau est inachevé car Léonard quitte Florence pour Milan.

759px-Leonardo_da_Vinci_-_Adorazione_dei_Magi_-_Google_Art_Project.jpgTrès beau jeune homme, intelligent, brillant… Léonard, doué dans tous les domaines est une des plus grands figures du Quattrocento.

IMG_9970.jpgEn 1482 il se met au service du duc de Sforza à Milan. En 1483, il commence le tableau de la Vierge aux rochers commandé pour illustrer une chapelle de l’église San Francesco Grande à Milan (oeuvre au musée du Louvre).

454px-Leonardo_Da_Vinci_-_Vergine_delle_Rocce_(Louvre).jpg

Entre 1494 et 1498, il peint la Cène. Cette œuvre murale se trouve actuellement dans le réfectoire du Couvent de Santa Maria delle Grazie à Milan.

Leonardo_da_Vinci_(1452-1519)_-_The_Last_Supper_(1495-1498).jpgEn 1503 il commence le (célèbre) tableau de La Joconde, avec sa technique du sfumato..

515px-Mona_Lisa,_by_Leonardo_da_Vinci,_from_C2RMF_retouched.jpg

Il est en même temps architecte, inventeur hors pair, visionnaire, sculpteur, auteur de spectacles lyriques, philosophe, dessinateur. J’ajoute qu’il est gaucher (ce qui fera plaisir à ma maîtresse…)

530px-Da_Vinci_Vitruve_Luc_Viatour.jpg

En 1516 il quitte l’Italie où il a beaucoup voyagé (Florence, Milan, Mantoue, Venise, Rome…) et il vient au Clos Lucé à Amboise sur l’invitation du roi de France, François 1er. Léonard traverse les Alpes avec sa mule et apporte avec lui quelques tableaux : la précieuse Joconde, le Saint Jean-Baptiste (qu’il achève au Clos Lucé), la Vierge, l’Enfant-Jésus et Sainte Anne (qu’il continue au Clos Lucé mais laisse inachevé)..

(On dit que Léonard a souvent du mal à terminer ses œuvres).

En France sa vie est heureuse, ce touche-à-tout génial s’exprime avec bonheur, protégé par le Roi François 1er. Je découvre ses rêves et sa personnalité. Maintenant que le canevas de sa vie est tracé, j’attends fébrilement le retour de ma maîtresse pour découvrir ses clichés et vous les faire partager. Après une bonne sieste, au bruit de la clé dans la serrure, je tends l’oreille, j’entends son pas, toute tristesse est écartée, je l’accueille en ronronnant, avec un câlin !

A la semaine prochaine. Rendez-vous à Amboise…

.

GIEN – La Puisaye

Ça y est, les vacances du printemps 2019 sont arrivées.

Je prends place dans la voiture, et si mon air vous semble étonné (presque effaré) …

IMG_6526.jpg

… c’est que je viens d’apercevoir le chauffeur !

IMG_6535.jpgDonc, Amadeus, fidèle accompagnateur, est lui aussi prêt pour le voyage. Les deux baroudeurs que nous sommes se mettent en route et nous voilà partis pour bien des semaines de narration !

En ce qui me concerne, je vais ajouter une petite précision. Au terme de ce dix-neuvième grand voyage, je comptabilise 41 400 km de promenades ! Ainsi j’ai fait le tour de la terre  (40 075 km) ! Je suis votre Thomas Pesquet à poils….(d’ailleurs nous sommes tous les deux d’origine normande).

IMG_7992.jpgOn quitte la Normandie, via le Loiret, histoire de faire une petite halte dans le bassin ligérien. Nos maîtresses avaient choisi (pour nous) l’Hôtel du rivage à Gien. Nous y avons été littéralement chouchoutés, merci à nos hôtes, un vrai bonheur !

IMG_6522.jpgNous dormons sur les rives de la Loire, là où le pont de pierre enjambe avec élégance le fleuve.

IMG_6462.jpgLe vieux pont de Gien date du XIIIè siècle. Sous le règne de Saint-Louis il fut construit pour franchir la Loire et il possédait 13 arches. Rénové plusieurs fois, sa posture actuelle en dos d’âne date du XVIIIème, et il arbore fièrement 12 arches.

IMG_6466.jpg

IMG_6472.jpgPourquoi Gien ? Pour le plaisir d’aller à la célèbre Faïencerie !

IMG_6457.jpg

IMG_6461.jpgLes iris nous menant à la boutique sont magnifiques,

IMG_6459.jpg

IMG_6460.jpgOn ne peut s’empêcher de ramener quelques pièces (sur le thème la route des Indes)

IMG_7996.jpg

IMG_7998.jpgLe temps, également, de découvrir une partie de la ligne de vaisselle dédiée à Léonard de Vinci, pour le 500ème anniversaire de sa mort.

IMG_6520.jpgTout en cheminant, il me semble avoir été photographié (à mon insu) dans les rues de Gien…. ??…

IMG_6478.jpgAprès une bonne marche, et au bout de plusieurs escaliers, nous découvrons l’église Sainte Jeanne d’Arc.

IMG_6481.jpg

IMG_6510.jpgElle est dédiée à la « Pucelle » qui est venue à Gien en 1429 pour rassembler l’armée de Charles VII.

IMG_6489.jpgCette église, dans toute son élégance, nous a beaucoup plu.

IMG_6483.jpg

IMG_6493.jpgNotre regard, dès l’entrée s’attarde sur la beauté de la voûte en briques.

IMG_6503.jpgElégance des colonnes, reflets doux et agréables, cette église dégage une harmonie rayonnante.

IMG_6505.jpg

IMG_6492.jpg

IMG_6484.jpg

IMG_6488.jpgLe maître-autel est composé d’un seul bloc de marbre rouge des Vosges. Il est recouvert de verre sur fond d’or.

IMG_6509.jpgLe chemin de croix, très original et moderne a été réalisé par la célèbre faïencerie. Il a demandé un travail important, et le résultat est à la hauteur de cette fabrication.

IMG_6495.jpg

IMG_6497.jpg

IMG_6498.jpgEn partant, nous nous attardons dans le baptistère. De forme octogonale, il est séparé de l’église, (comme aux premiers temps du christianisme). Une magnifique cuve baptismale, en cuivre martelé, est au centre d’une riche mosaïque d’aspect byzantin.

IMG_6500.jpgOn a noté que les vitraux sont tenus par des joints en ciment et non de plomb.

IMG_6502.jpgSur le chemin du retour, nous photographions l’extérieur du château de Gien (l’intérieur concerne la chasse, ce n’est pas notre préférence)

imgxxx.jpg

IMG_6515.jpg

IMG_6475.jpgAprès cette belle promenade agrémentée des visites je trouverai le lit moelleux, fort convenable

IMG_6454.jpgDès le lendemain, nous reprendrons la route, traversant le pays de Colette de façon bucolique. Pour le plaisir des pierres rousses et nuancées du pays, nous arrêterons à Saint Amand en Puisaye et ferons petite provision de poteries tout en nous dirigeant vers le château Renaissance, bordé de beaux marronniers rouges.

IMG_6528.jpg

IMG_6530.jpgQuelques petits arrêts sur les routes verdoyantes….

IMG_6532.jpg

…ainsi qu’à Vézelay

IMG_1657.jpg

IMG_1669.jpg… puis les filles prendront l’autoroute. Amadeus et moi, en profitons pour faire une sieste digne de ce nom.

Au réveil, surprise ! Nous sommes au bord du Léman.

A la semaine prochaine…