En septembre : la DÉSALPE (suite) : CHARMEY

 

Après 4 mois passés sur les alpages, c’est la désalpe ou rindyà en patois de Gruyère pour les vaches et leurs armaillis. C’est une fête riche en couleurs (et en saveurs). Les troupeaux redescendent vers la plaine avec le matériel d’estive.

Cloches au cou et cornes fleuries défile une tradition ancestrale…

… avec profusion de couleurs dans les bouquets…

Comme il est permis de rêver, je m’imagine à l’unisson.

Chaque armailli (ou éleveur) porte un costume traditionnel, le bredzon, et arbore la belle sacoche à sel le loyi.

L’habit féminin, autrefois destiné au travail dans les champs est le dzaquillon.

Quand résonnent les cors des Alpes, les cœurs sont conquis… L’émotion est à son comble lorsque est entonné « le ranz des vaches ». C’est l’autre hymne suisse et le chant des bergers de la Gruyère dès le 16è siècle. Leurs sonorités sont envoûtantes et transmettent l’émotion.

… ELLE me raconte ses souvenirs intacts de cette journée riche en surprises pour les oreilles, les papilles et les yeux.

Avant de partir petit clin d’œil à un gruérien tout roux.

En quittant le village de Gruyères, « l’équipe » de Flanel avait pris la direction de Gstaad et du pays d’Enhaut dans les Alpes Bernoises.

Le Pays d’Enhaut, fut pour Elle, un coup de foudre. Les chalets, les poyas, l’ambiance paisible… Certaines constructions possèdent sur leur façade la date de construction, un texte (souvent biblique), le nom des propriétaires, du charpentier… Les chalets de Rougemont sont des chefs-d’œuvres !

Ce petit grenier (1688), surélevé pour tenir les souris à distance, contenait vivres, céréales, linge, affaires précieuses, d’où les serrures imposantes.

La peinture de poya est l’œuvre de peintres du milieu paysan qui ornait les entrées des fermes fribourgeoises. Ces grands tableaux représentent des scènes de la vie rurale et les montées à l’alpage. (Poya, mot d’origine suisse, signifie « emmontagnée », c’est la transhumance).

Au pays d’Enhaut, au cutter ou au ciseau, multicolore ou noir-blanc, le découpage est un art représentatif à part entière. Souvent il représente le folklore et la vie à la montagne.

Elle me dit qu’elle aimerait retourner au Pays-d’Enhaut… M’emmènerait-Elle ? Je rêve déjà…  

En souvenir de Flanel .

A la semaine prochaine…