Suisse : le canton du VALAIS

Avant notre séjour à Zermatt, on venait du canton des Grisons, sur notre trajet, nous avons flirté avec le Tessin et l’Uri, avant d’arriver dans le Valais.

carte_Suisse.jpgSitué au sud-ouest de la Suisse, le Valais est un canton prestigieux puisqu’il abrite le Cervin et Zermatt que nous venons de quitter.

IMG_3672.jpg

Nous prenons la direction de la France, et nous entamons la vallée du Rhône.

IMG_3664.jpgNous traversons de petites villes ou villages qui pétillent déjà sous un soleil méridional. (la preuve ci-dessous)

IMG_3665.jpgSierre, dite capitale du vin suisse, où les vignes fournissent des crus musclés et fruités, a des vignobles étagés donnant presque le vertige.

IMG_3666.jpg

IMG_3667.jpgNous traversons la ville de Sion, sans oublier les photos de ses châteaux.

IMG_3670.jpg

IMG_3671.jpg

IMG_2028.jpgA Martigny, arrêt rapide, le temps d’acheter le vin fruité et harmonieux joliment emprunt du terroir : le fendant. C’est une journée bien ensoleillée, je dirai même très chaude, et en milieu d’après-midi je commence à somnoler, puis carrément à dormir, résultat, je n’ai guère vu la montée jusqu’au Col de la Forclaz

IMG_1997.jpg

IMG_1998.jpg

IMG_1999.jpgBalloté au rythme des nombreux virages en épingle, j’ai repris ma sieste. Je me suis réveillé à Trient, où une nouvelle fois, j’ai retrouvé son église rose, digne d’une carte postale, où les lupins ondulaient joyeusement sous un vent caressant.

IMG_3679.jpg

IMG_3675.jpg

IMG_3676.jpgUn petit passage à la « frontière » et nous prenons la vallée de Vallorcine.

IMG_2060.jpgEn fin d’après-midi nous rejoignons notre hôtel habituel à Chamonix, où un petit quatre heures bien agréable nous attendait. Je m’installe devant les Aiguilles de Chamonix, sur le balcon au-dessus de l’Arve, je rêve et je me ressource !.

IMG_1986.jpg… à la semaine prochaine…

LE VALAIS (Suisse)

Avec un petit pincement au cœur, nous quittons notre hôtel coquet d’Annecy pour rejoindre la Suisse. Pendant ce petit « parcours » nous changeons d’hôtel chaque jour pour mieux apprécier nos différentes visites. Un soir ici, un soir là ! Pendant ces quelques jours je fais, contre mauvaise fortune bon cœur car, il faut le savoir, ce n’est pas ce qui me plait le plus. Toujours déménager ! Galère ! Voir « ma tête de chat pas content » ci-dessous !

photo(1).JPG

Ce léger désagrément ne m’empêche pas de vous raconter nos différentes haltes.

IMG_1889.JPGIMG_1885.JPG

Après avoir longé le lac d’Annecy une dernière fois, nous avons pris la route qui passe près du Château Menthon-Saint-Bernard. Du haut de ses mille ans, il est lui aussi, une ancienne maison forte. Avec ses tours et ses tourelles de style savoyard, on le dirait sorti d’un conte de fées. Telle une sentinelle au profil élancé il veille sur le lac.

IMG_1881.JPG

Nous avons continué notre route vers le Col des Aravis en passant par la Clusaz.

IMG_1895.JPG

 

IMG_1897.JPG

Par un temps magnifique, déjà très chaud, nous avons applaudi les coureurs qui participaient au critérium du Dauphiné.

Captura de pantalla 2018-03-10 a las 14.32.01.jpeg

La chaleur m’engourdit quelque peu et je me demande si je ne me suis pas un peu assoupi, et rêvé… !

Copie de Chats cyclistes.jpg

Toujours en route vers la Suisse, nous sommes arrivés au Col de la Forclaz (altitude 1527 m). Ouf un peu de fraîcheur !

IMG_1999.JPG

J’ai croisé là, de beaux spécimens canins, sérieux, aimables, photogéniques, mais impressionnants les toutous !

IMG_2037.JPG

Pas très loin résonnait le tintement des toupins aux cous des vaches. Champêtre et bucolique comme on aime ! Cheminant toujours vers le Valais, nous sommes arrivés à Martigny. J’étais tellement « cuit par la chaleur et les virages » que je n’ai pas vu grand’chose de la ville. Aux abords j’ai aperçu des vignes en terrasse, j’ai entendu dire qu’il fallait acheter du Cornalin, ce vin corsé du Valais aux notes épicées. Et puis j’ai abandonné l’idée « d’avoir les oreilles en campagne » et j’ai dormi, dormi !

IMG_2035.JPG

Quand nous sommes arrivés à SION (capitale du Valais) il commençait à faire chaud ! Si chaud, qu’en début d’après-midi on dépassait les 40°. Là, on a tout de suite su ce que veut dire l’expression locale « eh mais la tchaffe ! »

IMG_2010.JPG

Engourdis par la chaleur, nous avons pris le train touristique (qui s’appelle le petit sédunois) pour faire le tour de la ville. C’est dire !

IMG_2005.JPG

Malgré une température très convaincante, nous sommes allés jusqu’aux sites typiques de la ville.

Surplombant et dominant Sion, sur les verrous glaciaires, nous avons d’un côté, l’église-château : la basilique de Valère, et lui faisant face le château de Tourbillon.

IMG_2024.JPG

 

IMG_2026.JPG

De retour en ville, où chaque escale nous permettant de nous désaltérer est la bienvenue, nous continuons nos visites. En entrant dans l’église Notre-Dame-du-Glarier, la fraîcheur intérieure nous invite au calme et à la découverte. Repos !

IMG_2016.JPG

Le soir avant « d’aller nous réduire » (en suisse : se coucher) pour un repos bien mérité, fatigués et heureux, nous avons dégusté une assiette de charcuterie valaisanne (notre péché mignon) tout en écoutant des artistes de rues qui chantaient ici et là. J’en ai profité pour me faire « cocoler » (dorloter). Ambiance 100% vacances !

IMG_2030.JPG

Puis on a repris le chemin vers la France. Nous avons longé quelque temps le Rhône, encore ‘tout jeune homme’ quant à sa largeur ! Il est quasi à son début de son long voyage vers la Méditerranée.

Avant la frontière, dans la vallée, nous flânons dans le village de Trient. Un vrai petit village de carte postale avec son église rose, niché au cœur des montagnes et dans un nid de verdure où les lupins fleurissent avec bonheur !

IMG_2048.JPGIMG_2050.JPG

Prochain épisode et très bientôt : mes journées calmes et bien-aimées à Chamonix !