DEAUVILLE, les Franciscaines, expositions (1)

💉 Bulletin de santĂ© de Louloute : apparemment le pire est derriĂšre nous, j’ai l’air de rĂ©cupĂ©rer. Le printemps aidant, je profite de ma convalescence au soleil. Merci Ă  toutes et tous de m’avoir encouragĂ©e au travers de vos messages de rĂ©confort.

  • AndrĂ© Hambourg, 1Ăšre partie

Retournons aux Franciscaines, afin de dĂ©couvrir la vie et l’Ɠuvre du peintre AndrĂ© Hambourg au cours d’une exposition qui les a charmĂ©es. Ces collections ont Ă©tĂ© donnĂ©es Ă  la ville de Deauville par la veuve de l’artiste.

Je me penche sur la lecture du livre que son amie lui a offert pour vous faire dĂ©couvrir ce qu’elles ont aimĂ©.              

Né à Paris en 1909, André Hambourg fréquente beaucoup les allées du Luxembourg pendant sa jeunesse parisienne.

En 1925, il effectue un sĂ©jour linguistique en Allemagne. En 1927 il entre Ă  l’école nationale des Beaux-Arts. En 1930 il dĂ©couvre la Provence et les couleurs du Sud de la France.

Dans la préfecture de Melun, 1932    

La femme à l’ananas , 1931

En 1933, il est pensionnaire de la Villa Abd-el-Tif. SituĂ©e sur les hauteurs d’Alger, il s’y installe et peint les vives couleurs du  Maghreb.

la villa Abd-el-Tif, 1933 

Baya, l’intendante de la villa Abd-el-Tif, 1933

Alger, la place du Gouvernement, 1939

le marché du Mellah (Maroc), 1940

Les pinceaux d’AndrĂ© Hambourg tĂ©moignent Ă©galement des horreurs de l’histoire. En 1937, fortement Ă©mu par la guerre d’Espagne, il en peint un sombre tableau.

Civilisation 37  (ce tableau, en ce mois de mai 2022, les Ă©meut particuliĂšrement 

)

Il fut correspondant de guerre, rĂ©dacteur-dessinateur de la 2Ăš Guerre Mondiale. Il entrera, en avril 1945, avec les armĂ©es alliĂ©es au Nid d’Aigle d’Hitler sur les hauteurs de Berchtesgaden.

La maison d’Hitler

la montagne en BaviĂšre     

Au cours d’un de ces voyages en Autriche, Flanel est allĂ© dans les Alpes bavaroises au pied du Nid d’Aigle (le Kehlsteinhaus, rĂ©sidence d’Hitler sur le piton rocheux  Kelstein).

La vue depuis le Nid d’Aigle,

Flanel en avait profité pour visiter la jolie ville de Berchtesgaden.

Je reprends ma convalescence et mes exercices
 Ă  la semaine prochaine pour la suite de l’Ɠuvre d’AndrĂ© Hambourg.

32 réflexions sur “DEAUVILLE, les Franciscaines, expositions (1)

  1. Je ne connaissais pas du tout ce peintre et j’avoue beaucoup aimer ses peintures sur l’AlgĂ©rie, colorĂ©e et bien sĂ»r j’aime aussi beaucoup la ville de Berchtesgaden. que j’ai pas mal arpentĂ©e mais je n’ai pas voulu monter au nid d’aigle. Un beau reportage, merci.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne connaissais pas non plus ce peintre, mais j’apprĂ©cie son travail. Je prĂ©fĂšre aussi sa pĂ©riode en AlgĂ©rie. Merci pour cette dĂ©couverte et bon rĂ©tablissement Ă  Louloute.
    Aujourd’hui le ciel est gris clair (pas sĂ»r qu’il pleuve, malheureusement pour la Nature) Bon week-end 🌞😎

    Aimé par 1 personne

  3. Bonsoir, une belle découverte, je suis contente de voir que chÚre Louloute tu vas de mieux en mieux, caresses pour toi, bisous et amicales pensées à ta maßtresse et bien sûr une pensée pour Flanel, bonne fin de journée MTH

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.