ARGENTINE : les CHUTES d’IGUASSU (2)

Continuons la visite des chutes dans ce parc naturel où ELLE a eu l’occasion de croiser des animaux et une végétation inhabituels.

* la  faune :

des singes hurleurs, de liane en liane, ils se balancent au-dessus de la tête des touristes (ils aiment également chaparder le matériel des promeneurs).

des oiseaux, les oiseaux bleus au Brésil,

Au Brésil, les ? (elle a oublié le nom), ces oiseaux au beau dos rouge construisent des nids tout en longueur afin d’être à l’abri de tout prédateur.

Les geais acahé, avec leur jolie touffe sur la tête et leur poitrine blanche…  

 Elle a aussi réussi à apercevoir un toucan et un colibri…

Plus quelques autres dont ELLE a (aussi) oublié les noms…

des coatis, ce petit animal à queue crénelée…

C’est un mammifère assez social qui se promène en bande et ils frôlent souvent les pieds des touristes… (au moins les siens)

Leur guide les avait prévenues, ils sont très gourmands, ils n’hésitent pas à dévaliser les touristes de leur nourriture… Ils ont l’air très sympas… L’ennui c’est qu’ils ont des griffes énormes…

Ce sont des quémandeurs et des fouineurs !… ces gourmands n’hésitent pas à monter sur les tables des moins avertis… dans ces moments-là … ça déménage…

Deux anecdotes :

– au cours de ses promenades dans la jungle, ELLE a rencontré une pancarte…

Cette pancarte lui avait procuré quelque inquiétude quant à la lecture… Si, ELLE, savait de quel côté respecter le couloir de marche, le serpent le traduirait-il de la même manière ? Je ne suis pas certaine, à ce moment là, de sa pleine assurance.

– La deuxième est toujours due à des animaux qu’elle n’a pas l’habitude de fréquenter…le largato overo…(en bref c’est le plus grand lézard d’Argentine, il peut atteindre 1,40 m).

Alors qu’elle prenait le soleil autour d’une piscine… un lézard énorme (enfin pour ELLE) faisait aussi la sieste à quelques centimètres de sa chaise-longue… = … repos écourté… mais photo quand même… trouille n’empêche pas souvenir…

N’oublions les moments de réconfort… …

* La flore, au gré des photos…

Bruits, odeurs de la jungle, chants d’oiseaux, vols de papillons multicolores, sont des sensations extraordinaires qui imprègnent encore sa mémoire.

Pêle-mêle, l’adieu aux chutes… où la violence (terrifiante au bruit phénoménal et impressionnant) des cataratas LA subjuguait littéralement… Garganta del Diablo projette ses éclaboussures à plus de 7 km dit-on.

Après un retour à Buenos Aires et d’agréables réunions familiales…

… ce fut le vol du retour…

… je crois qu’ELLE a réveillé (très tôt) ses voisins afin d’admirer par le hublot le lever du soleil au-dessus du désert (vers Marrakech).

Flanel à son retour s’est installé dans sa valise, il lui envoyait un message clair…d’ailleurs… ELLE ne l’a plus jamais laissé…

…. quant à moi, je cherche le toucan…

A la semaine prochaine… dans des contrées plus proches…

30 réflexions sur “ARGENTINE : les CHUTES d’IGUASSU (2)

  1. Bonsoir Impressionnante les chutes et tous ces animaux, j’aime bien les lézards, Flanel a bien compris qu’en s’installant dans la valise tu ne pourrais partir qu’en l’emmenant, Louloute reconte bien ce merveilleux voyage comme si elle y était, car c’est elle n’est-ce pas qui décrit ces merveilles. Bisous Bonne soirée MTH

    Aimé par 1 personne

  2. Que de péripéties avec le lézard et l’indication du serpent 😀 ………..mais les chutes sont toujours aussi gigantesques et la découverte des fleurs est un réel plaisir.
    Bon dimanche du 1er Mai.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.