L’ARGENTINE : LA PAMPA

La pampa, c’est l’Argentine pampéenne avec 600 000 km2 de prairies.

Pays de l’élevage avec de la viande de grande qualité, ELLE a découvert et goûté les plaisirs de l’asado.

L’asado c’est la référence à tout ce qui peut se faire griller lentement sur une parilla (cuisson sur les braises)

Préparé par des amis Argentins, ces moments de tradition et conviviaux L’ont totalement séduite.

SON voyage se déroulait au mois de septembre, c’était donc le début du printemps de l’hémisphère Sud (là où l’eau en s’évacuant tourne à gauche et non à droite comme dans notre hémisphère Nord, elle en a rapporté une preuve… filmée, c’est la force de Coriolis).

Fleurs et fruitiers abondaient.

Les arbres… démesurés…

Dans la pampa, le village de San Antonio de Areco aux ruelles coloniales, un territoire de tradition…

Avec famille et amis, ELLE a passé une journée dans une des plus anciennes estancias du pays « La Portenia » signée Relais et Châteaux.

De la grille, une allée bordée de platanes séculaires…

… conduit à la découverte de la maison du XIXe.

Une estancia, c’est une ferme destinée à l’élevage et ce sont en général des maisons de grands propriétaires terriens où il fait bon profiter des promenades à cheval…

…avec démonstrations de polo et agilité des gauchos.

Le gaucho est un personnage mythique de l’Argentine. Il est vêtu d’un pantalon bouffant (la bombacha de campo), d’un chapeau ou d’un béret. Un foulard, une ceinture recouverte de pièces (l’escamoso) et un coutelas complètent la panoplie.

L’ombú n’est pas réellement un arbre mais une plante malgré sa taille imposante. Il s’accommode du sec climat de la pampa et il est « l’ami du gaucho » car il lui sert d’ombrage sous le soleil intense des étés argentins.

Cette journée dans les grands espaces lui a laissé de grands souvenirs,

« Leurs » chevaux, prêts à partir dans la pampa…

… sans oublier les promenades (reposantes) en calèche.

Le midi avec été servi un asado préparé dans la plus pure tradition où volutes et fumet de viandes grillées ouvraient l’appétit, ainsi qu’un goûter de délices sucrés, convivial et savoureux.

A la semaine prochaine… toujours en Argentine avec des découvertes époustouflantes.  

En souvenir de Flanel.

                   

22 réflexions sur “L’ARGENTINE : LA PAMPA

  1. C’est toujours intéressant de découvrir un pays qu’on ne connait pas et qu’on ne verra jamais. Je n’ai jamais été tentée par l’Amérique du sud et n’ai pas de regrets mais j’aime en regarder des reportages ou voir des photos sur des sites photos.

    Aimé par 1 personne

  2. Beaucoup d’étendues vertes,des arbres ou des plantes géantes et fleuries svp et des chevaux que j’adore. 🥰 Evidemment,tu passes par la dégustation des plats de là-bas.La viande cuite sur les braises doit être délicieuse.Tu t’es régalée. 😉
    Bon week-end de Pâques avec le soleil revenu.😘🐈

    Aimé par 1 personne

  3. Incroyable cette coalition d’arbres qui se coagulent pour faire face à la férocité des deux chiens et des vaches affamées qui rôdent juste hors champ de la pellicule photo. Votre reportage est très dépaysant et très appétissant !

    Bon week-end pascal 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.