En septembre : la DÉSALPE (suite) : CHARMEY

 

Après 4 mois passés sur les alpages, c’est la désalpe ou rindyà en patois de Gruyère pour les vaches et leurs armaillis. C’est une fête riche en couleurs (et en saveurs). Les troupeaux redescendent vers la plaine avec le matériel d’estive.

Cloches au cou et cornes fleuries défile une tradition ancestrale…

… avec profusion de couleurs dans les bouquets…

Comme il est permis de rêver, je m’imagine à l’unisson.

Chaque armailli (ou éleveur) porte un costume traditionnel, le bredzon, et arbore la belle sacoche à sel le loyi.

L’habit féminin, autrefois destiné au travail dans les champs est le dzaquillon.

Quand résonnent les cors des Alpes, les cœurs sont conquis… L’émotion est à son comble lorsque est entonné « le ranz des vaches ». C’est l’autre hymne suisse et le chant des bergers de la Gruyère dès le 16è siècle. Leurs sonorités sont envoûtantes et transmettent l’émotion.

… ELLE me raconte ses souvenirs intacts de cette journée riche en surprises pour les oreilles, les papilles et les yeux.

Avant de partir petit clin d’œil à un gruérien tout roux.

En quittant le village de Gruyères, « l’équipe » de Flanel avait pris la direction de Gstaad et du pays d’Enhaut dans les Alpes Bernoises.

Le Pays d’Enhaut, fut pour Elle, un coup de foudre. Les chalets, les poyas, l’ambiance paisible… Certaines constructions possèdent sur leur façade la date de construction, un texte (souvent biblique), le nom des propriétaires, du charpentier… Les chalets de Rougemont sont des chefs-d’œuvres !

Ce petit grenier (1688), surélevé pour tenir les souris à distance, contenait vivres, céréales, linge, affaires précieuses, d’où les serrures imposantes.

La peinture de poya est l’œuvre de peintres du milieu paysan qui ornait les entrées des fermes fribourgeoises. Ces grands tableaux représentent des scènes de la vie rurale et les montées à l’alpage. (Poya, mot d’origine suisse, signifie « emmontagnée », c’est la transhumance).

Au pays d’Enhaut, au cutter ou au ciseau, multicolore ou noir-blanc, le découpage est un art représentatif à part entière. Souvent il représente le folklore et la vie à la montagne.

Elle me dit qu’elle aimerait retourner au Pays-d’Enhaut… M’emmènerait-Elle ? Je rêve déjà…  

En souvenir de Flanel .

A la semaine prochaine…

34 réflexions sur “En septembre : la DÉSALPE (suite) : CHARMEY

  1. Quelle jolie balade colorée ! Les vaches enguirlandées de fleurs, les costumes, et pour terminer ces superbes chalets sculptés. Comment ne pas tomber amoureux de ces paysages ! Merci pour ce partage. Bon week-end (Ici, la pluie doit arriver demain…)

    Aimé par 1 personne

  2. Voilà une belle fête avec les costumes traditionnels,le cortège des vaches aux cornes fleuries sans compter les maisons pimpantes où la nature s’invite partout ainsi que les couleurs. ❤
    C'est le dépaysement complet et j'aime ça.
    Bon week-end à toi et câlins à Louloute. 😀

    Aimé par 1 personne

  3. Ça donne vraiment envie de visiter, mais il faut y aller la bonne époque pour voir le troupeau fleuri. Est-ce que ça leur plait aux vaches ? On le saura jamais, mais en tout cas tout le monde se régale les yeux et fait la fête.
    Bonsoir.

    Aimé par 1 personne

    1. La désalpe à Charmey se déroule (normalement) le dernier week-end de septembre. La pandémie a hélas tout contrarié ces deux dernières années.
      Pour les vaches, je me suis aussi posée la question… mais une bonne entente troupeau/éleveur semble faire le bonheur de tous.
      Bonne fin de soirée.

      Aimé par 1 personne

  4. Avec beaucoup beaucoup de retard, je regarde ce reportage très réussi sur la désalpe. Ma famille côté maternelle vient de cette magnifique région 🙂 Dans laquelle je reviens quelquefois traîner mes guêtres pour de belles balades.
    Je vais essayer de parcourir tous les posts que je n’ai pas vus (pas sûr que je réussisse à tout voir…). C’est avec grand plaisir que je retrouve votre blog (ou ton blog, me souviens plus si nous sommes à tu ou à vous 🙂 ).
    Je poursuis donc mon voyage…
    Amitié.
    Dom

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis heureuse de vous « retrouver »… j’espère que vous avez fait bon voyage au fil des billets…
      J’avais adoré mon séjour à Bulle, Gruyères et alentours…
      J’adore la Suisse et mon rêve était « de faire » le train des Glaciers, aller aussi à Lauterbrunnen entr’autres)… enfin des projets que la pandémie a bien gâchés… et maintenant les années s’entassent…
      Tu ? Vous ? Pas grave, l’essentiel est dans le plaisir du partage.
      Amitiés et à (très) bientôt.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, comme toujours le voyage est agréable 🙂 au fil de vos reportages en images et en prose.
        De mon côté, bien que vivant en Suisse, je n’ai jamais pris le Glacier Express, train dont le trajet est à la hauteur de sa réputation : paysages incroyables, vues imprenables.
        Un jour, peut être… Je vous souhaite de concrétiser ce projet.
        Biz et amitié !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.