Au fil de LA SEINE : ROUEN

Continuons à remonter la Seine. Bien nichée dans les méandres découvrons la ville de ROUEN, capitale normande et capitale de l’impressionnisme. A notre arrivée, nous passons devant le palais de justice, de style gothique flamboyant, lucarnes, claire-voie, escalier néo-gothique : un ensemble tout en dentelle de pierre !

Un monument emblématique de Rouen : le Gros-Horloge 

Le cadran d’un diamètre de 2,50 m représente un soleil doré de 24 rayons sur fond bleu. Une aiguille unique pointe l’heure.

Comme l’aiguille du Gros-Horloge qui enjambe la rue du même nom, indique midi, on va se restaurer !

De l’entrée au dessert, tout est un bon souvenir.

Amateurs d’art, nous avions repéré une exposition, au Musée des Beaux-Arts, elle allait nous enchanter.

Les photos n’étaient pas permises pour l’exposition. En voici quelques-unes prises dans l’entrée du musée :

La reine dans Rouen, c’est la cathédrale dont la façade est un témoignage de l’art gothique.

Miraculeusement rescapée de la 2è guerre mondiale grâce à des protections rapides, elle porte le nom officiel de Notre-Dame de l’Assomption de Rouen. C’est un site prestigieux.

La Tour de Beurre (75 m de haut) construite entre 1485 et 1506, doit son nom aux indulgences de carême (les riches fidèles achetaient le droit de manger du beurre pendant le carême) ou pour la couleur de ses pierres ?

A l’intérieur, l’escalier « des libraires » conduit à la bibliothèque du chapitre que les chanoines possédaient au premier, puis au 2 étage.

Traversant ensuite le quartier des antiquaires avec un bel hommage à la faïence rouennaise (Flanel disait que les boutiques étaient prisées de ses accompagnatrices)…

… nous arrivons à l’église Saint Maclou…

… puis à l’Aître Saint Maclou (ancien cimetière charnier du 16ème siècle)

Cet Aître remonte à l’épidémie de la Peste noire de 1348. Quatre galeries entourent une place centrale, entourée de poutres aux motifs macabres…

Pour quitter Rouen sur une note plus gaie : petit clin d’œil au peintre Claude Monet, qui a peint « Rouen » pendant plus d’un an en s’installant dans un 1er étage face à la cathédrale pour son amour de la lumière et en capter les variations sur les pierres. Il en fit une série de 30 tableaux qui sont connus dans le monde entier.

En souvenir de Flanel.

A la semaine prochaine (direction l’estuaire !)…

26 réflexions sur “Au fil de LA SEINE : ROUEN

  1. Quelle belle visite ! La ville de Rouen mérite le détour, sans oublier Monet et ses oeuvres. Il a peint la cathédrale une bonne cinquantaine de fois, à la limite de la folie ! Et cette exposition semblait magnifique également. Que de beaux souvenirs.
    Bon week-end 🌞

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.