Les chemins de COMPOSTELLE (III) : RONCEVAUX

Petit moment avec Flanel avant d’entamer ses pérégrinations sur le camino Francès (cliquer sur l’image pour suivre la vidéo).

Après avoir arpenté St Jean Pied de Port dans le dernier billet, décision fut prise de suivre « le camino au-delà des Pyrénées »… Pour ce faire, nous avons marché et « pattiné » dans les sous-bois et suivi le chemin Navarrais jalonné de marques jacquaires qui « monte » à Roncesvalles (Roncevaux)
IMG_2336.jpgLe dénivelé est tel qu’il décuple notre admiration pour les marcheurs…

…mais l’atmosphère est si agréable que l’effort s’oublie.

Nous arrivons ainsi sur les pas des troupes de Charlemagne et à l’endroit de l’embuscade faite à son neveu Roland le 15 août 778.

J’en profite pour réciter à Flanel un souvenir d’enfance :
«Âmes des Chevaliers, revenez-vous encor?
Est-ce vous qui parlez avec la voix du Cor ?
Roncevaux ! Roncevaux ! Dans ta sombre vallée
L’ombre du grand Roland n’est donc pas consolée ! »
Roncevaux : le cor d’Alfred de Vigny

Ensuite visite du site et de la Collégiale royale (Collégiale Santa Maria d’Orreaga) :

Sous le dais du maître-autel, découverte d’une belle Vierge à l’Enfant….

Et dans une chapelle, Saint Jacques veillant sur « ses marcheurs ».

L’ensemble monumental de Roncevaux comprend une hostellerie qui accueillait les pèlerins et une chapelle funéraire (Silo de Carlomagno).

Au vu du confort aperçu, Flanel voulut essayer les fauteuils … (repos du pèlerin oblige !)

L’âme serein du jacquaire heureux, Flanel, tout jeune alors, (il avait tout juste un an), nous fait comprendre à la vue de la pancarte que la voiture va (re)devenir indispensable…A bientôt… toujours sur le chemin des étoiles…

…en souvenir de Flanel.

14 réflexions sur “Les chemins de COMPOSTELLE (III) : RONCEVAUX

  1. Nous sommes allés à Roncevaux pendant des vacances au pays basque, en 2017. Mais notre Ticha ne voyage pas avec nous. Il va en pension depuis qu’il est tout petit.
    J’espère que vous aurez un autre chat pour voyager avec vous et pour apaiser votre douleur de la perte de Flanel.

    Aimé par 1 personne

    1. Il sera très difficile de s’adapter à un autre chat car la relation avec ce bébé-chat (si petit et si dépendant) élevé au biberon en avait fait un chat hors du commun. (Son ostéopathe disait « Flanel est un personnage. Il a des codes d’humains »…)
      Depuis des années, l’été (et l’hiver) je garde (souvent) des chats d’amis pendant leurs vacances, alors ça me fera « des petites récréations ».
      Quant à nos voyages au Pays Basque c’était toujours un enchantement.
      A bientôt.

      Aimé par 1 personne

  2. Jolies pérégrinations en compagnie de Flanel… Ronceveaux, que j’ai déjà visité, et sa collégiale sont superbes, ainsi que les chemins environnant. Mon coin préféré est le plateau, au-dessus des sources de la Nive, avec les animaux en liberté…🌞

    Aimé par 1 personne

  3. Ravie de voir revivre cet adorable Flanel au travers de tes récits
    Un jour tu auras un autre chat avec qui tu t’adapteras, un autre caractère, une autre façon de vivre et d’être.
    Le jour où tu te sentiras prête, pourquoi n’adopterais tu pas un chaton orphelin à nourrir au biberon, comme tu l’as fait avec Flannel.
    Peut-etre alors pourras tu (non pas avoir les mêmes liens que tu as eu avec lui) mais d’autres liens tres proches quand même.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.