L’ARBRE DE MAI

J’ai découvert les «Arbres de Mai» pour la première fois en Bavière. S’élevant dans les villages, ils sont dressés le 1er mai. Tous plus magnifiquement décorés les uns que les autres, ils diffèrent par leurs personnages ou décorations en rappelant les traditions.

IMG_4407.JPGIls sont pris dans les forêts, ce sont de préférence des bouleaux ou des épicéas, et sont débarrassés de leur écorce jusqu’à la cime. Après décoration, ils sont installés dans un concert de chants accompagnés de danses.

MaibaumFussen-1Maibaum

Symbole du village, de bon voisinage et pour fêter dans la joie, le renouveau du printemps, ils se dressent majestueusement au-dessus des toits.

IMG_0286-1.jpgMa maîtresse en a fabriqué un, spécial confinement. Il est surmonté d’un F comme Flanel, famille, fêtes, flânerie, fantaisie…

IMG_1731.JPG

Le confinement vu par les marmottes de Flanel : Première photo : la vie d’avant… Serrées les unes contre les autres !

IMG_1723.JPGPuis le verdict du coronavirus est arrivé, mars 2020, le confinement :

IMG_1727.JPGEt voici les marmottes (après le 11 mai ???) avec les « distanciations sociales »….

IMG_1728.JPGSagement confiné, je vous souhaite une bonne semaine.

IMG_1284.JPG

Et pour ceux qui aiment la poésie,  d’Arthur Rimbaud :

Bannières de mai

Aux branches claires des tilleuls
Meurt un maladif hallali.
Mais des chansons spirituelles
Voltigent parmi les groseilles.
Que notre sang rie en nos veines,
Voici s’enchevêtrer les vignes.
Le ciel est joli comme un ange.
L’azur et l’onde communient.
Je sors. Si un rayon me blesse
Je succomberai sur la mousse.

Qu’on patiente et qu’on s’ennuie
C’est trop simple. Fi de mes peines.
je veux que l’été dramatique
Me lie à son char de fortunes
Que par toi beaucoup, ô Nature,
– Ah moins seul et moins nul ! – je meure.
Au lieu que les Bergers, c’est drôle,
Meurent à peu près par le monde.

Je veux bien que les saisons m’usent.
A toi, Nature, je me rends ;
Et ma faim et toute ma soif.
Et, s’il te plaît, nourris, abreuve.
Rien de rien ne m’illusionne ;
C’est rire aux parents, qu’au soleil,
Mais moi je ne veux rire à rien ;
Et libre soit cette infortune.

Arthur Rimbaud, Derniers vers

– A bientôt –

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imprimer ce poème

Catégories François-René de Chateaubriand, Nature, Printemps

 

 

 

11 réflexions sur “L’ARBRE DE MAI

  1. Bonjour Flanel
    Je n’avais jamais entendu parler de l’arbre de Mai , voila chose faite . Je ne serais pas inculte si on me parle de cet arbre spécial
    J’aime beaucoup ta touche finale avec tes peluches , avant ,pendant, et après confinement Toujours une phrase ou une photo qui me fait sourire , merci
    Garde bien cet humour que j’aime tant
    Bon week-end
    Corinne

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.