CHENONCEAU

Je découvre le petit bonus des filles ! Du Clos Lucé, elles « ont filé » vers Chenonceaux !

IMG_0087.jpgL’entrée dans le parc est un régal, les couleurs de l’automne ont paré la nature…

IMG_0064.jpg…et  les cyclamens fleurissent à profusion. Un enchantement pour les yeux.

IMG_0067.jpg

IMG_0078.jpgLe site est, somme toute, bien surveillé !

IMG_0056.jpgQuand on approche du château, sur la gauche, s’étend le jardin Diane de Poitiers. Il couvre 12 000m2.

IMG_0104.jpgAvançons maintenant vers ce château, élégant au-dessus du Cher, il plaît beaucoup à mes deux voyageuses !

IMG_0095.jpgD’ailleurs on l’appelle le château des dames !

IMG_0137.jpgSept femmes ont habité ce château, depuis Katrine Briçonnet (à l’origine de la construction) à Simone Menier (1881-1972) infirmière major pendant la première guerre mondiale qui y soigna plus de 2000 blessés loin des tranchées. Cette femme, de la famille des chocolats Menier, fera également acte de bravoure pendant la seconde guerre mondiale. N’oublions pas Diane de Poitiers, favorite du roi Henri II qui lui fit don du château en 1547. C’est elle qui « construit » le célèbre pont sur le Cher, dotant Chenonceau d’une architecture unique au monde.

IMG_0103.jpgPuis ce fut le tour de Catherine de Médicis, veuve de Henri II, qui éloigna la favorite et installa le faste italien au château.

Vestige du premier château fort, la Tour des Marques revisitée style renaissance.

IMG_0088.jpgEn avançant, c’est la découverte de la porte d’entrée monumentale, époque François 1er, en bois sculpté et peint. Elle porte les armes des premiers occupants,  Thomas Bohier et son épouse Katherine Briçonnet.

IMG_0108.jpgLe vestibule, réalisé en 1515, avec les voûtes d’ogives dont les clés sont décalées donnent un aperçu de la Première Renaissance Française.

IMG_0111.jpgEn pénétrant dans la chapelle, on remarque les vitraux. Ils datent de 1954. Les autres ayant été détruits par un bombardement  en 1944.

IMG_0113.jpgDans cette chapelle sont accrochés une peinture de la Vierge au voile bleu de Il Sassoferrato et un Saint-Antoine de Murillo

IMG_0122.jpgIMG_0115.jpgOn peut y admirer aussi une belle Vierge à l’Enfant en marbre de Carrare de Mino da Fiesole.

IMG_0119.jpgEn poursuivant la visite, arrive la chambre de Diane de Poitiers, avec lit à baldaquin et fauteuils Henri II en cuir de Cordoue. Sur la cheminée trône un portrait de Catherine de Médicis (de Sauvage).

IMG_0126.jpg

IMG_0127.jpgLes « filles » diront que, tout au long de leur visite, elles ont été charmées par les magnifiques compositions de fleurs fraîches qui ajoutent un raffinement dans chacune des pièces, (spécialité du château de Chenonceau )

IMG_0128.jpg

IMG_20191012_132710.jpg

IMG_20191012_135051.jpg

IMG_20191012_135227.jpgIl y a d’autres salons et chambres à découvrir, mais suite à une ‘petite panne de batterie’ je suis privé de photos !!!

Cependant, j’ai eu mon petit souvenir, je peux ainsi continuer à rédiger mes brouillons.

IMG_0570.jpg

A bientôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 réflexions sur “CHENONCEAU

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.