d’EVIAN à CHAMONIX

Avant de vous faire quitter Evian, et pour le plaisir, voici des instants au bord du Léman, qu’on peut appeler entre « chien et loup » ou encore « la brunante »IMG_6936.jpg

IMG_6939.jpgC’est aussi le moment magique de l’heure bleue, juste la bref instant où le ciel se trouve entre le jour et la nuit.IMG_6950.jpgPlus sombre que le bleu du jour lorsque le soleil se couche mais que la nuit n’est pas tout à fait installée, le temps se fige et le calme règne.

IMG_6953.jpg

IMG_6964.jpg

IMG_6975.jpgLorsque j’ai vu ma maîtresse préparer les bagages pour le départ, et juste pour le plaisir, je me suis … un petit peu …caché … (… j’adopte cette attitude pour montrer mon désaccord…je serais bien resté plus longtemps…) … j’en profite alors pour bouder un peu…

Donc assez vite je me suis résigné, je suis sorti de ma cachette, et nous avons pris le chemin des écoliers pour rejoindre notre deuxième destination de ce printemps 2019. En premier, direction Bernex afin de photographier (enfin) la Dent d’Oche. (Cette dernière s’étant coquettement voilée face à notre objectif les jours d’avant).

IMG_7294.jpg,

IMG_7295.jpgDe village en village….

IMG_7297.jpg…. nous arrivons à l’abbaye d’Aulps, toujours en Chablais, arrêt vers les vestiges de l’ancienne abbatiale fondée vers 1095.IMG_7301.jpg

IMG_7302.jpg… et, vers Saint Jean d’Aulps, détente au bord du torrent,  avec provision d’ions négatifs… instants bucoliques…

IMG_7303.jpgA Morzine-Avoriaz, aux portes du soleil, toujours en vallée d’Aulps, nous prenons le temps de faire un peu de lèche-vitrine…

IMG_7307.jpg

IMG_7308.jpg

IMG_7309.jpgEnsuite nous roulons sur la route des  Grandes Alpes, j’allais annoncer « pour mon plaisir » car le paysage est magnifique, mais c’est beaucoup dire car il y a beaucoup de virages….

IMG_7310.jpgQuelque chose dans sa façon d’en parler me fait penser que ma maîtresse aimerait bien la parcourir en entier cette route des Alpes…. (je pense instantanément … virages… virages… !!! … jusqu’à la côte d’Azur !)

IMG_8060.jpgEn fin d’après-midi nous arrivons dans la vallée de Chamonix. Toujours avec le même émerveillement nous apercevons le Mont Blanc et son glacier.

IMG_7368.jpg« Mont Blanc » mot enchanteur que ma maîtresse se souvient avoir entendu et vu sur les bancs de l’école (primaire) quand des gravures en noir et blanc circulaient de main en main…. pendant les cours de géographie.

IMG_2174-1.jpg

A la semaine prochaine….

YVOIRE

Un matin, pleins d’entrain, nous quittons Evian et prenons la direction de Thonon-les-Bains. Sur notre route se dresse le château de Ripaille.

IMG_7066.jpgNous ne pouvons le visiter à l’heure (matinale !) de notre passage, mais nous prenons le temps d’en découvrir les extérieurs et ses jardins.

IMG_7070.jpg

IMG_7072.jpgPlaisir d’une petite balade sur le port de Ripaille puis sur le port de Rives.IMG_7076.jpgMalheureusement le temps nous manque pour profiter de la ville de Thonon que nous traversons. On ne fait que passer… Peu de temps après nous arrivons à Yvoire, charmant village fortifié et classé.

IMG_7082.jpgPointe avancée dans le Léman, pas très loin de Genève, ce village, avec son château médiéval et ses ruelles charmantes, a tout pour plaire.

IMG_7227.jpg

IMG_7096.jpgLes maisons sont toutes joliment agrémentées et harmonieusement fleuries.

IMG_7087.jpg

IMG_7086.jpgLe petit port,  tout en miniature, ne demande qu’a être photographié.

IMG_7098.jpg

IMG_7112.jpg

IMG_7119.jpgAu détour d’une ruelle, nous faisons halte à la Cristallerie, où un meilleur ouvrier de France oeuvre  à des pièces magnifiques.

IMG_7183.jpg

IMG_7184.jpgPetit détour vers l’église Saint Pancrace dont le clocher est en  acier inoxydable avec la boule et le coq le coiffant recouverts de feuilles d’or.

IMG_7085.jpgIMG_7107.jpgLe midi, je dégusterai un omble chevalier, poisson noble et roi du lac, pêché à plus de 50 mètres de profondeur, sa chair fine ravit mes papilles de chat gourmet…

Endroit charmant, flânerie agréable, Yvoire nous laissera un souvenir empreint de petits bonheurs pour les yeux.

IMG_7165.jpg

IMG_7178.jpgL’après-midi, nous irons « nous perdre » dans le labyrinthe végétal du jardin des Cinq Sens.

IMG_7186.jpgIMG_7192.jpg

IMG_7194.jpg

IMG_7203.jpgToucher les plantes, douces ou piquantes….

IMG_7215.jpg… les respirer, les admirer…

IMG_6061.jpg

IMG_7210.jpg

IMG_7211.jpg…instants sensoriels, bucoliques et magiques…. et reposants (surtout pour Amadeus)

IMG_20190501_130538.jpgInutile de vous dire qu’on refera,  un petit tour au bord du lac, histoire d’emmener dans nos mémoires, ce joli coin de France.

IMG_7115.jpgSans oublier de faire un petit clin d’œil à la Suisse, juste de l’autre côté du lac, avant de quitter cette jolie cité de caractère

IMG_7171.jpgSur le chemin du retour, nous retrouvons Thonon et, en passant à Amphion, une fontaine, aérienne et rafraîchissante attire notre regard.

IMG_7232.jpg

A la semaine prochaine

 

 

 

LA CHAPELLE D’ABONDANCE

En arrivant à la Chapelle d’Abondance, comme dans notre précédent billet, nous sommes toujours aux portes du soleil .

IMG_6796.jpgEt c’est précisément l’heure où nos estomacs crient famine. Nous décidons de nous restaurer à l’hôtel des Cornettes.

IMG_6832.jpg

IMG_6816.jpgLà, pas de déception, les filles se régalent, elles ajoutent que le repas est un bonheur du début à la fin.

IMG_6817.jpgAprès ce délicieux moment, nous découvrons l’ensemble de l’hôtel.

IMG_6819.jpgEn plus d’un accueil agréable, se révèle une impressionnante collection de moulins à café, où les modèles, tous magnifiques, nous laisse pantois.

IMG_6821.jpg

IMG_6823.jpgToutes les générations ayant tenu l’hôtel ont leurs souvenirs

IMG_6824.jpgMa maîtresse est séduite par l’endroit. Je l’entends dire qu’elle aimerait y revenir en hiver. Je suis pas trop pour…. Vous me voyez dans la neige… Photos en noir et blanc garanties….

IMG_6835.jpg

IMG_6841.jpgAprès ces moments bien sympathiques, je comptais sur une sieste réparatrice, lorsque je m’aperçois que les filles sont prêtes à marcher, marcher, encore marcher…

IMG_6900.jpgA mon grand soulagement, la montée vers les cornettes de Bise est évitée. Je préfère fureter au cœur des verts alpages, devant une ferme, où c’est maintenant l‘heure de la traite, et où les vaches se dirigent allègrement vers l’étable.

IMG_6882.jpg

IMG_6885.jpgD’autres, dans un champ, non loin de là, portent fièrement leurs clarines en broutant nonchalamment.

IMG_6892.jpgLa vache de race Abondance (qui nous donne le bon fromage) est bien reconnaissable avec sa robe rouge-pie (acajou et blanche) et ses lunettes autour des yeux.

IMG_6893.jpg

IMG_6897.jpgChemin faisant, nous jetons un coup d’œil sur un chalet  qui possède une poya au-dessus de la porte (comme on en a tant vu en pays de Gruyère).

IMG_6869.jpgNous visitons l’église Saint Maurice d’architecture néo-classique de l’époque sardeIMG_6909.jpgElle possède un très joli clocher à trois bulbes, élégant au regard.IMG_6911.jpgNous passons à la Chapelle Notre Dame de Compassion, bâtie en 1661, en pierre calcaire du pays, son retable date, lui, de 1842

IMG_6806.jpg

IMG_6809.jpgOn dit que c’est à la Chapelle d’Abondance que l’implantation humaine serait la plus ancienne de la vallée.

Après les filles ont entrepris de chercher la fameuse colombe d’Abondance. J’ai bien levé les yeux vers le ciel, pas de colombes ! Erreur de ma part, elles cherchent celle qui porte-bonheur et qui est taillée dans de l’épicéa avec habileté et dextérité.

IMG_6865.jpgAprès cette journée au grand air, je rêve de bon repas, de vaches  et de clarines.

A la semaine prochaine.

 

ABONDANCE

Nous quittons la riviera savoyarde pour rejoindre le « Chablais d’en-haut  » , via les portes du soleil et la Vallée d’Abondance.

IMG_6788.jpgCette vallée nous offre une profusion de fleurs de montagnes, de belles vaches laitières, paisibles, facilement reconnaissable au brun-acajou de leur robe et à leurs yeux cerclés de lunettes.

IMG_6883.jpg

IMG_6872.jpgLe joyau d’Abondance est l’abbaye Notre-Dame (XIème siècle), fondée par des chanoines de St Augustin.

IMG_6795.jpg

IMG_6769.jpgElle est de style gothique alpin, ornée d’un beau clocher à bulbes.

IMG_6773.jpgLe cloître est magnifique et nous nous attardons sur les splendides fresques murales du XVè siècle.

IMG_6715.jpgCes peintures murales racontent la vie de la Vierge et des scènes de l’Evangile, tout en y incorporant des moments savoyards (par exemple l’homme qui porte les fromages sur sa planche comme autrefois).

IMG_6718.jpgIMG_6718 - 1.jpg

IMG_6723.jpgUne fresque est réalisée en appliquant des pigments sur un enduit frais. Une peinture murale se fait sur un enduit sec. A Abondance, les peintres ont employé les deux techniques. Elles ont été réalisées à la détrempe sur enduit ocré, a fresco, mais aussi à sec.

IMG_6719.jpgNous entrons dans la salle du chauffoir (c’est l’endroit où on ‘se réchauffe’ et où s’exécutent des travaux demandant de la chaleur, par ‘exemple l’enluminure, la copie d’ouvrages…) . Nous y découvrons une exposition d’objets d’art sacré.

IMG_6746.jpg

Des peintures ornent les murs, en particulier une Vierge à l’Enfant, entourée de Saint Dominique de Guzman (fondateur des Dominicains) et de Catherine de Sienne (née en Toscane, elle est la 23ème enfant d’une famille de 25).

IMG_6728.jpgNous avons lu « Le code de la table à Abondance », et nous vous le livrons tel-quel.

IMG_6736.jpgLa porte de la Vierge permettait l’accès direct du cloître à l’église. Le tympan est orné d’une vierge en majesté.

IMG_6725.jpgL’église abbatiale a été décorée de statues (représentant les douze apôtres) et d’un décor sur les voûtes du chœur et de l’abside en trompe-l’œil par un peintre Piémontais.

IMG_6753.jpg

IMG_6758.jpg

IMG_6757.jpgDeux chaires ornent le chœur.

IMG_6761.jpgLa statue de Notre-Dame d’Abondance (XVè) a connu un destin tourmenté. Volée en 1980, restituée en 2006, elle occupe maintenant sa place d’origine dans la chapelle rayonnante.

IMG_6760.jpgAprès nous parcourons le village, le temps de nous désaltérer….

IMG_6789.jpg

Ronrons à mes abonnés (et à tous mes lecteurs) et à la semaine prochaine.

 

 

 

LAUSANNE (Suisse)

Comme vous l’avez lu dans le précédent chapitre, nous abordons la ville de Lausanne par le lac, c’est un côté bien agréable pour la découvrir. Nous voilà donc dans le canton de Vaud. Nous abandonnons le lac et tournons notre regard vers la ville, on aperçoit l’hôtel Aulac de style Belle Epoque.

IMG_6685.jpgUn autre regard vers la vieille ville, assise sur la colline de la Cité, nous fait estimer que la montée est un peu rude. Il est décidé d’y aller en taxi, (ouf, mes coussinets sont surchauffés). Dominant majestueusement la ville et le lac, nous admirons la cathédrale « Notre Dame de Lausanne », dont certaines restaurations ont été faites, au XIXè siècle,  par Viollet-le-Duc, en particulier la flèche.

Viollet-le-Duc, décédé en 1879, est enterré à Lausanne.

IMG_6605.jpgLa cathédrale est le plus grand et le plus bel édifice gothique de Suisse. Sa construction a commencé en 1145 et a duré un siècle. Au moyen-âge, elle était une étape obligée sur le chemin de Compostelle.

IMG_6601.jpg

IMG_6633.jpgNous entrons par le portail occidental,

 

IMG_6616.jpgEt nous découvrons un édifice sobre et élégant.

IMG_6620.jpgConsacrée en 1275, et dédiée à la Vierge Marie, elle est devenue un temple à la Réforme (au XVIè siècle), ce qui entraîne l’iconoclasme (autels et statues sont supprimées).

IMG_6640.jpgLes grandes orgues Fisk de la cathédrale, inaugurées en décembre 2003, constituent une prouesse musicale et technologique unique au monde. Premier orgue au monde dessiné par un designer, il a l’apparence d’un ange aux ailes déployées.IMG_6623.jpgLe portail peint est un pur chef-d’œuvre gothique du XIIIème

IMG_6644.jpg

IMG_6645.jpgNous n’avons malheureusement pu assister à ce qui fait le charme du beffroi, car, perdure ici une institution lausannoise historique (elle date du 4 novembre 1405). Toutes les nuits, de 22 heures à 2 heures, un homme nommé « le guet » chapeau noir à larges bords et muni d’une lanterne éclairée d’une bougie, annonce les heures à la criée, aux 4 points cardinaux après que la cloche (la Marie-Madeleine) ait sonné. … il clame : « c’est le guet… il a sonné dix… », une heure plus tard « c’est le guet… il a sonné onze »…. et ainsi de suite jusqu’à deux heures.

IMG_6655.jpgNous nous retrouvons, notre visite terminée, sur le parvis de la cathédrale, et on profite du panorama «carte postale» : admirer le lac et à la ville à nos pieds.

 

IMG_6610.jpgOn continue dans la vieille ville par le Château Saint Maire, (fin XIVè siècle), cube imposant aux murs de « molasse » et couronné de briques à l’italienne, il est situé tout en haut de la colline de la Cité, il abrite le pouvoir régional.

IMG_6658.jpgDevant le château, le monument Davel (1898) est un hommage au Major Davel, héros de l’indépendance vaudoise.

IMG_6660.jpgOn entame maintenant la descente vers le lac et on passe place de la Riponne où fut inauguré en 1902 le  Palais de Rumine (de style néo-florentin, il abrite plusieurs musées)

IMG_6670.jpg

IMG_6673.jpgC’est dimanche les magasins sont fermés (ouf, ça m’évite le shopping des filles).

IMG_6684.jpgL’Hôtel de ville date du XVIIè, son grand toit est typiquement vaudois (ses gargouilles -des dragons- sont en cuivre).

IMG_6679.jpgPlace de la Palud, nous passons devant la plus vieille fontaine de Lausanne, à son sommet une statue représente la Justice.

IMG_6683.jpgTout en continuant, et comme on dit à Lausanne, « tous les chemins mènent à Ouchy », nous voilà revenus au bord du lac. Là, trône le Château d’Ouchy, dans une atmosphère verdoyante (c’est devenu un hôtel de luxe). Sa tour médiévale, seul vestige historique, dépasse le château de style néo-gothique.

IMG_6693.jpgUn dernier regard vers Lavaux et Vevey et c’est la fin d’une journée trop courte, on rejoint le bateau et retour vers la France.

IMG_6694.jpgEn rentrant, on peut considérer que je suis fatigué…IMG_5653.jpg

À la semaine prochaine