SUD-OUEST 2018 : piscines thermales

Dès potron-minet (si j’ose dire), nous prenons le petit déjeuner et en avant vers les thermes.

En longeant les couloirs je croise une forêt de peignoirs blancs et de charlottes multicolores (je n’irais pas jusqu’à dire que tous les bonnets de bains sont seyants… mais c’est indispensable !)

Image00001(3).jpgParlons-en des charlottes. Des ‘en plastique’, des colorées, des élégantes légèrement satinées, des tristes, des bonnets de bains minuscules sur le haut de crânes chauves, les uns comme les autres « mis » à la va-vite car c’est obligatoire. Je vous laisse imaginer…. Les coquets et les coquettes, les ronchons et les sans-sourires. On trouve de tout dans les thermes. Dans mes descriptions n’y voyez surtout pas de moquerie, juste un peu d’observation !…

IMG_9993(1).jpgPour les descriptions suivantes, il faut que j’avoue ma cachette dans le coin d’un placard, bien voir sans être remarqué, avec vue imprenable sur la piscine de marche des thermes, là où les curistes empruntent des couloirs d’eau et avancent à contre-courant. Il y a là, tous les matins à la même heure, les mêmes habitués. J’ai repéré en particulier deux « bulldozers » qui entraient dans l’eau, l’un, avec l’allure pressée d’un prédateur qui poursuit un gibier très alerte, [un peu comme moi lorsque je m’élance, gaillard pour attraper une possible proie (au demeurant, en ce qui me concerne, j’ai une vie de prédateur fort calme)]. L’autre arrivée dans l’eau bouillonnante me fait penser à un éléphant dans un magasin de porcelaine. Pas de tergiversation, on descend les marches et hop à fond les vingt minutes en éclaboussant généreusement dès les premières foulées… Tant pis pour les autres, qui plus modestement, rentrent dans l’eau doucement en souriant à ceux qui sont déjà là…

Image00002(3).jpgAmadeus, qui nous avait rejoint avec sa maîtresse, s’est « arraché » à son douillet fauteuil pour assister à la descente de ma maîtresse dans la piscine à 27° juste après des bains chauds à 37°.

IMG_4926.jpgNon, on ne rigole pas, on compatit ! J’explique : dignement, elle descend les quelques marches qui vont la conduire dans l’eau vivifiante. De manière (un peu) élisabéthaine, avant de s’enfoncer dans les couloirs à remous, elle regarde à gauche, à droite, salue les gens qu’elle connaît. En fait, elle prend le temps de s’habituer à la température de l’eau pour ne pas affoler son petit cœur fragile ! Après, dès qu’elle a pris le rythme, tout est beaucoup plus simple, pas après pas, elle ‘entretient’ la jeunesse de ses jambes !….

A la cure, le rythme est semblable tous les jours. Le matin est occupé aux diverses orientations thermales et on en rentre fatigué, donc repos obligatoire dans les douillets draps de bain.

IMG_5080.jpgL’après-midi, c’est promenades, balades ou excursions. Nous profitons au maximum de cette région qui nous révèle beaucoup de richesses.

A la semaine prochaine (avec visite à Cambo-les-Bains).

2 réflexions sur “SUD-OUEST 2018 : piscines thermales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.