L’île d’OLERON

Un matin de septembre, après la cueillette d’automne, l’année de mes cinq ans, mon ami Amadeus est venu me voir.

IMG_7060.jpgSur une idée de sa maîtresse, il venait me proposer d’aller voir l’Océan.

IMG_1640.jpgTout de suite, nous nous mimes d’accord et la destination décidée fut l’Ile d’Oléron. C’est l’île la plus grande de la France après la Corse

IMG_5675.jpgAprès avoir tranquillement « avalé » les kilomètres de notre Normandie à la Charente-Maritime, nous voilà en vue du Pont-viaduc reliant Bourcefranc-le-Chapus (sur le continent) et Ors-Château d’Oléron (sur l’île).

Ce pont de 2 862 m a été inauguré en juin 1966.

IMG_7071.JPGNotre installation en chambre d’hôtes se fait dans la bonne humeur tout en prenant nos marques.

Ce petit coin tranquille est situé à St Pierre d’Oléron, près du port de la Cotinière

Plein ouest et face au large, le port de la Cotinière est toujours en mouvement et coloré. Les bateaux arrivent à la cadence des marées et sont un spectacle à eux seuls.

IMG_7259.JPG

IMG_7125.JPG

Avant la tombée de la nuit, nous entamons une balade très agréable, nous profitons des beaux instants du coucher du soleil sur l’Océan Atlantique tout en marchant sur le sable fin.

IMG_7108.JPG

IMG_7114.JPGCette balade rythmée par le bruit puissant des vagues qui viennent s’échouer en gros rouleaux sur la sable nous ouvre l’appétit.

Chaque jour, de notre point de chute, nous partons à la découverte de l’île. Longeant la côte nous arrivons au phare de Chassiron. Là où le site est sauvage, où les maisons et les arbres se rapetissent sous les rafales du vent que rien n’arrêtent et où nous respirons l’iode à pleins poumons

Pendant la visite du phare, fort intéressante nous avons découvert tout un vocabulaire inconnu dans nos prairies normandes ! (espiotte, estran, foue….)

Le phare est entouré d’un jardin maritime, tout près des écluses à poisson.

En chemin vers Saint Denis d’Oléron et le phare, nous n’avons pas résisté à mettre la patte aux cailloux et construire notre propre cairn dans ce musée d‘oeuvres d’art éphémères ! (voilà qu’au moment où j’écris ces lignes, j’apprends qu’en 2016 il a été décidé de les enlever. Mon cairn de l’île d’Oléron n’existe plus ? !)

A Saint Denis nous avons fait un petit tour à l’église romane dont la façade attire le regard avec ses colonnes et ses motifs géométriques.

Chemin faisant, nous traversons le paysage des salines.

Nous découvrons les filets carrés appelés « carrelets » au bout de leurs pontons servant à la pêche… au carrelet !

Quel bon bol d’air lors de notre cheminant sur les petits sentiers de la forêt des Saumonards située à l’Est de l’île. Le dernier sentier nous fait déboucher sur le haut d’une dune face au célèbre Fort Boyard (d’ailleurs nous sommes tous proches de Boyardville). Les coussinets dans le beau sable fin de la plage mériteront un minutieux travail d’époussetage !

A Château d’Oléron s’alignent de surprenantes cabanes colorées. Ce sont les cabanes des créateurs. Les artistes et artisans d’art forment ici un village aussi bigarré qu’inattendu, se faufiler dans les petites rues est un réel agrément.

C’est sur le sable fin de la Plage de Gatseau, à Saint Trojean, tout au sud de l’île que nous ferons notre dernière « vadrouille ». Entre forêt de pins maritimes et océan, ce no man’s land est propice à notre tranquillité.

Nous avons passé là un charmant séjour, cette île lumineuse avec ses grandes plages de sable fin bordées de forêts de pin nous a « requinqués » tout au long de nos longues marches.

A bientôt…

Une réflexion sur “L’île d’OLERON

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.