AUTRICHE : SISSI et FRANÇOIS-JOSEPH

En route vers notre hébergement en Autriche, nous avons traversé bien des villages, par exemple celui de Waarkirchen où le magnifique bulbe obèse nous fait penser à un bel oignon !Nous avons choisi de retourner à Bad Ischl (comme lors de notre précédent voyage, voir le chapitre « La Bavière sur les pas de Sissi » en octobre 2016). J’ai retrouvé ‘notre appartement’ « Maïa Bristol » où nous avons été reçus en amis et c’est avec plaisir que j’ai repris mes habitudes, me sentant tout de suite « chez moi » …

IMG_2757.jpgAdmirant la vue depuis le salon sur les collines d’Ischl…IMG_2759.jpgJ’ai pu profiter d’un séjour idyllique : le soir, au retour de mes promenades et visites, une jeune minette venait me rendre visite !IMG_3086.jpgEt aussi , pour me réconforter de toutes mes pérégrinations on me servait du thon dont l’odeur émoustillait mes papilles… (à la réflexion je me demande si c’était prévu pour moi!!!)IMG_2763.jpgCar photos à l’appui, je dois avouer que ce fut grandeur…et …désillusion….

IMG_2764.jpgNous avons repris le thème de notre tout premier chapitre « sur les pas de Sissi » afin de compléter quelques endroits que nous n’avions pas eu le temps de faire alors. Par exemple, l’église de Bad Ischl, où chaque 18 août, est toujours célébrée une messe pour commémorer l’anniversaire de l’Empereur.

IMG_3014.jpg

IMG_3013.jpgNous imaginons les cérémonies d’alors, et on rêve…. On rêve aussi aux fêtes (fastueuses) de la Kaiservilla.

Nous prenons le temps d’une dégustation à la pâtisserie Zauner, alors fournisseur officiel de la cour. Moment oblige, on goûte le « gâteau de l’Empereur » [délicieux]

IMG_3029.jpgDevant tant de choix appétissant, nous hésitons mais la tentation de tous ces délices se transforme en pêché !

IMG_3030.jpgNous mémorisons les souvenirs que la pâtisserie arbore ici et là dans le salon de thé. Pour les passionnés que nous sommes, ce sont des moments bien agréables.

IMG_3034.jpg
IMG_3035.jpg

IMG_3036.jpgNous quitterons Bad Ischl par une promenade longeant l’Ischl….

IMG_3040.jpg… le temps aussi de passer devant l’Hôtel Austria (historiquement connu pour l’annonce des fiançailles de François-Joseph et Sissi faite au peuple autrichien).

IMG_3037.jpgNous avons également (re)-fait une escapade à Hallstatt. Ce village célèbre, nous a accueilli sous la pluie pendant quelques heures. Juste le temps que je mette ma fourrure à l’abri !

IMG_3781.jpgDrapé de mélodie pluvieuse, le lac se revêt d’une infinité de gris, mais, nonobstant, cette palette nous séduit.

IMG_3076.jpgMalgré ce temps ‘chat-fouin’, sur la place du village, la lumière des maisons nous sourit par-devers la grisaille. Toutes les ruelles conduisent au lac. Le village est connu dans le monde entier, une copie conforme est même reproduite au sud de la Chine …..

IMG_3079.jpg

IMG_3080.jpg

IMG_3083.jpgEt toujours sur les traces de François-Joseph et Sissi, nous nous arrêtons devant la fontaine qui témoigne de leur passage ici en 1853.

IMG_3077.jpg

IMG_3078.jpgEn fin de journée, on s’autorise un (nouveau) petit tour au bord du lac de Fuschl, lieu de tournage des films de Sissi avec Romy Schneider. On peut reconnaître des plans des scènes des films de Ernst Marischka.

IMG_2784.jpgPour mémoire, ci-dessous, au début du premier film, c’est l’endroit où les enfants pêchent avec leur père Max.

IMG_2991.jpgLe temps de se replonger dans les souvenirs des images du film et les scènes arrivent devant nos yeux !

IMG_2988.jpg

IMG_2782.jpgA l’intérieur, nous découvrons des objets ayant appartenu à l’Impératrice Elisabeth.

IMG_2995.jpg

IMG_2996.jpgLes bustes de leurs majestés trônent en bonne place.

IMG_2998.jpg

IMG_2999.jpgC’est maintenant un hôtel réputé. Nous prendrons le temps d’y dîner.

IMG_3006++.jpg

Maintenant, je prends un peu de repos et je vous dis à bientôt

IMG_4236.jpg

Publicités

BAVIÈRE : WIES et son église

Sur le chemin de Compostelle, sur la Deustche Alpenstrasse, au nord-est de Füssen, l’église de Wies (Wieskirche), est aussi située sur la route romantique allemande, c’est une étape importante de pèlerinage et elle mérite une visite quasi obligatoire car elle a la réputation d’être une des plus belles églises rococo au monde.

Ce sanctuaire au milieu des prairies résonnent d’accords harmonieux entre art, théologie et lumière. Il est dédié au Sauveur flagellé. La première pierre de cet édifice (remplaçant l’ancienne chapelle devenue trop petite pour les pélerinages) est posée le 10 juillet 1746 et l’église est consacrée en 1754.

Dès l’entrée, l’œil s’affole et se trouve flatté devant tant d’ornements, de dorures, de moulures, de fioritures.

L’intérieur est tout simplement splendide et somptueux. Le rococo bavarois nous laisse médusés, une fois de plus

Deux couleurs dominent le chœur : le rouge et le bleu. Les jeux d’ombre et de lumière ajoutent à l’œuvre des frères Zimmermann une symphonie toute musicale.

La chaire, déborde de vitalité et de fioritures.

L’orgue, élégant et lumineux a été construit en 1757 et rénové plusieurs fois. Il compte 42 registres parlants.

Lorsque je franchis la porte « terrestre », mes yeux de chat sont ravis et emmènent avec eux ‘une mélodie pour les yeux’, qui me suit un long moment pendant notre trajet vers l’Autriche.

D’ailleurs au souvenir de tant de raffinement et d’ornementation somptueuse, j’en suis encore tout rêveur ! ….

A la semaine prochaine….

BAVIÈRE : le château de Neuschwanstein

Situé sur la route romantique allemande et la route allemande des Alpes, le château de Neuschwanstein, que nous allons ‘enfin’ visiter est le plus connu des châteaux du roi Louis II de Bavière. Cette « merveille blanche » a été bâtie de 1869 à 1886, à flanc de montagne, sur un piton rocheux, surplombant le lac Alpsee et face au château d’enfance du roi : Hohenschwangau.

IMG_2566.jpg

Je note simplement que du village, nous avons rejoint le château à pied, ce qui nous a permis de le photographier, à divers points de vue mais il ne semble jamais arriver !

IMG_2570.jpg

IMG_2612.jpg

Pour les souvenirs : il faisait très chaud, et le chemin est raide pour mes pattes pantouflardes !

Enfin le château est devant nos yeux !

IMG_2576.jpg

Malgré ses extravagances, Louis II était très populaire auprès de son peuple. Il imagina ce château  en hommage à l’univers fantastique de Wagner .

IMG_2584.jpg

On dit que ce château (féérique) a inspiré Walt Disney pour le film de la Belle au Bois dormant. En ce qui me concerne, je me sens plus concerné par les aristo…chats !

Notre visite intérieure nous a frustrés : interdiction de faire des photos.

Il nous est, malgré tout, permis de photographier les vues extérieures qu’avait le roi sur son balcon. Je vous laisse juge du panorama :

IMG_2597.jpg

IMG_2605.jpg

Quand nous redescendons, bien tranquillement, la journée s’avance, et le château de Hohenschwangau baigné de soleil nous attend. Il a été construit par Maximilien II de Bavière, le père de Louis II.

IMG_2560.jpg

IMG_2645.jpg

IMG_2647.jpg

Le soir, pour terminer cette journée (intense) nous ferons encore une belle promenade mais nous sommes déçus le « château de fée » n’est pas illuminé ! (sans doute à cause des travaux sur une des façades). Alors on se tourne vers celui de Schwangau, savamment mis en valeur.

IMG_2690.jpg

Enfin on rentre, je suis fourbu !

IMG_2695.jpg

Le lendemain, avant notre départ, nous ferons les magasins, plaisir et souvenirs obligent !

Ici le cygne est roi ! c’est l’animal héraldique des comtes de Schwangau. D’ailleurs les airs de Lohengrin me chavirent encore le cœur !

IMG_4141.jpg

Moi, je vous fais un signe de la patte et je vous dis à bientôt !

IMG_4139.jpg

A la semaine prochaine….

Allemagne : FÜSSEN (route romantique des Alpes)

La récolte des pommes est faite. J’ai fait une escapade au pays du foie gras (que je vous raconterai bien ultérieurement), alors maintenant je me consacre à la rédaction, et, je vais vous raconter, pendant bien des semaines, mon voyage de juin 2018.

IMG_4129.jpgNous avons quitté la Normandie pour rejoindre « l’amie brune » en Bourgogne. De là, tous les trois nous filons (encore) vers l’Est. Ce voyage est truffé d’escales toutes plus célèbres les unes que les autres !   Voici notre première étape :

Sur notre route, à Bregenz, au bord du lac de Konstanz, nous sommes au carrefour de quatre pays, la Suisse que l’on vient de traverser, le Liechstentein pas très loin, une petite incursion en Autriche et nous voilà en route, vers le château de Louis II, en Bavière.

IMG_2546.jpgPetites collines et prés verdoyants, belles montagnes, châteaux, beaux villages tout est harmonieux et nous enchante.

IMG_2553.jpg

Quand nous rencontrons un troupeau de « brunes des Alpes » on ne peut pas s’empêcher de s’arrêter. Nous aimons leurs caractéristiques : mufle joliment ourlé de blanc, jolies cornes et oreilles poilues, sans oublier leur élégante robe brune !

IMG_2654.jpgPetit arrêt photographique à Nesselwang, tout près de notre première étape.

IMG_2558.jpgNous touchons au but de cette première journée et nous arrivons à Füssen, ville romantique, comme on les aime et qui se situe au départ (ou à l’arrivée) de la célèbre route romantique allemande. Bientôt nous serons à Schwangau, au pied du château de Neuschwanstein.

IMG_2664.jpgDans Füssen , nous cheminons au hasard des rues dont les façades décorées de cette ville médiévale nous enchantent.

IMG_2677.jpg

IMG_2681.jpgUn peu plus haut veille le Haut-Château (Hohes Schloss) de style gothique.

IMG_2676.jpgNous ferons également provision de la spécialité du pays : les Schneeballen, pour une dégustation ultérieure.

IMG_2684.jpgFüssen se trouve sur notre chemin qui se termine pour ce premier jour, tout près de là, à Schwangau, au pied du château de Neuschwanstein.

Là, le matou que je suis a une grande déception : l’hôtel qui disait accepter les « pets » et que nous avions réservé, décrète que les chats « n’ont pas lieu d’être » ici car ils peuvent provoquer des allergies !

J’entends bien que ma maîtresse discute (en plusieurs langues) et aussi sur plusieurs tons (de l’aimable au un peu énervé !). Les Teutons présents sont têtus, elle cherchera donc un hôtel qui veut bien m’héberger. Quelque demi-heure plus tard, nous sommes installés à l’Hôtel Müller et on ne le regrettera pas !

IMG_2631.jpgLà, je suis le bienvenu et je fais face au château de Louis II, je ne vais pas me plaindre !

IMG_2566.jpgA Schwangau,  l’ambiance est touristique et sympathique :

IMG_2561.jpgNous ferons, en fin de journée, une longue promenade au bord du lac Alpsee. Ce sont des moments inoubliables.

IMG_2641.jpgProchain épisode notre visite « là-haut ».

TROYES

Un petit trajet en voiture et nous voilà arrivés à notre étape sur le chemin du retour : Troyes.

IMG_2485.jpg

A peine le coussinet posé sur le parquet de la chambre, d’un regard j’embrasse le décor et je saute sur le lit afin de me forger une idée du moelleux qui m’attend !

IMG_2423.jpg

Quand à Amadeus, il est en pleine forme, nous pourrons faire nos visites tambour battant.

Dès l’Aube, quand je me sens bien reposé, pas une minute à perdre : visite de la ville.

IMG_2429.jpg

Nous commencerons, vous en doutez bien, par la Ruelle des Chats !

IMG_2452.jpg

Passage obligé, dans cette ruelle étroite, qui doit son nom aux chats qui pouvaient facilement passer de toits en toits !

IMG_2458.jpg

IMG_2460.jpg

Après nous débouchons directement sur l’église Saint Jean-au-marché.

IMG_2436.jpg

Le retable monumental est de style italien. De style gothique la voûte culmine à 14 mètres et le chœur à 21 mètres

IMG_2441.jpg

En 1911, lors de l’effondrement de la tour-clocher, les cloches sont tombées. Guillemette date de 1524 et Henriette (avec de jolies sculptures) est de 1902.

IMG_2447.jpg

Dans le centre ville de Troyes quelle belle collection de maisons à colombages. Ces maisons à pans de bois offrent à l’œil une riche architecture.

IMG_2504.jpg

Toujours flânant, nous arrivons à l’église Sainte Madeleine. Dès 1157 on trouve trace de cette église. Remaniée plusieurs fois, elle est de style gothique flamboyant vers le 13è siècle. Rares sont les édifices religieux qui ont conservé un tel jubé. (J’ai souvenir de celui de la cathédrale d’Albi, mais je vous raconterai ce voyage fait dans ma jeunesse bien plus tard). Le jubé de Sainte Madeleine, est une véritable dentelle de pierre. On peut s’extasier sur le savoir-faire de telles réalisations d’une finesse totalement exceptionnelle !

Quelques centaines de mètres plus loin, nous arrivons à l’église saint Pierre et Saint Paul ;

Tout de suite notre regard est appelé par les vitraux. Ces maîtres verriers sont des artistes, qui bien des siècles après eux, nous ont laissé un vaste et riche patrimoine que nous admirons à loisir.

Pour le plaisir de vous faire sourire on ne peut s’empêcher de vous faire partager la photo ci-dessous :

Avec bonheur, nous terminerons notre journée par un repas, qui Champagne oblige, nous a incité à boire des bulles. A cette occasion, après une belle journée, je suis tenté de dire « mes amis je bois des étoiles » !

Le lendemain, bien installé, (ma maîtresse dit : « comme un pacha), moi je dis : »tranquille et serein », nous rejoignons notre Normandie !

Je prends un peu de repos avant de vous conter mon voyage suivant, juste pour le plaisir nos prochaines destinations seront l’Autriche, la Suisse et un peu de la France !

ALSACE : COLMAR

Quand nous arrivons à Colmar, sous un soleil généreux, nous commençons par le quartier de la « Petite Venise » (c’est le nom attribué à la partie la plus romantique de la Lauch).

IMG_2170.jpg

IMG_2171.jpg

Sur la barque, où nous chahutons un peu, dans la bonne humeur, nous « voguons » dans le quartier de la Poissonnerie. C’est une enfilade de maisons à colombages qui abritaient autrefois bateliers et pêcheurs.

IMG_2175-1.jpg

IMG_2183.jpg

IMG_2188.jpg

Après « cette croisière », nous remettons nos coussinets sur la terre ferme pour des promenades dans les rues toutes plus attrayantes les unes que les autres. Les maisons colorées aux architectures spécifiques nous ont permis d’admirer le savoir-faire des bâtisseurs.

IMG_2197.jpg

IMG_2207.jpg

La Collégiale Saint-Martin est de style gothique, elle a été construite de 1235 à 1365.IMG_2211.jpg

IMG_2222.jpg

IMG_2238.jpg

Un petit tour de train touristique (les matous que nous sommes finissent par se fatiguer) nous permet de découvrir la ville.

IMG_2271.jpg

Le château d’eau date de 1886, il mesure 53 mètres de haut, est de style néo-gothique allemand (il est désaffecté depuis 1984).IMG_2318.jpg

Le monument Bartholdi a été inauguré en 1907. Auguste Bartholdi est né à Colmar en 1834, il est le créateur de la statue de la Liberté inaugurée le 26 octobre 1886 à New-York et du Lion de Belfort (1880). Le sculpteur est décédé en 1904 et inhumé à Paris au cimetière Montparnasse.

Au gré de nos déambulations, nous passons devant le Koïfhus (ancienne douane), c’est le plus ancien bâtiment public de Colmar.

IMG_2286.jpg

Nous retrouvons sur le haut d’une porte l’aigle bicéphale des Habsbourg.

IMG_2282.jpg

Pour terminer ce périple, je fais un coucou spécial à ma famille alsacienne, et j’ajoute que je reviendrai volontiers dans leurs jolies contrées.

IMG_2316.jpg

Au-revoir Colmar.

ALSACE : les beaux villages

– KAYSERBERG

Dès l’entrée du village, le charme opère, avec les belles maisons à colombages et son centre historique, Kayserberg se visite avec un réel plaisir.

IMG_2035.jpg

IMG_2040.jpg

IMG_2039.jpg

IMG_2051.jpg

Dans l’église Sainte Croix, où gothique et roman se côtoient, nous admirons le retable  de la passion (XVIè siècle) sculpté en bois de tilleul par Hans Bongart . Les dimensions sont prestigieuses : 6 m de large et 6,5 m de haut.

IMG_2069.jpg

 

IMG_2072.jpg

 – RIBEAUVILLE

L’escapade à Ribeauvillé est très plaisante et nous la découvrons pleins d’entrain malgré une chaleur qui frise le déraisonnable pour un mois de mai ! Toujours présentes les cigognes nous fascinent dans chaque village. Quels nids imposants !

IMG_2339.jpg

 

IMG_2331.jpg

Comme dans tous les villages typiquement alsaciens, les maisons sont incroyables !

IMG_2355.jpg

IMG_2344.jpg

IMG_2351.jpg

Pfifferhüs : l’oreil de la « Maison des Ménétriers » date de 1663. L’inscription « Ave Maria Gracia plena » rappelle le pèlerinage de Duenbach dédié à Marie.  

IMG_2334.jpg

La Tour des bouchers : c’est l’emblème de la ville, elle culmine à 29m

IMG_2346.jpg

On ne peut pas s’empêcher de garder un souvenir des enseignes, toutes plus réussies les unes que les autres.

IMG_2352.jpg

IMG_2361.jpg

IMG_2333.jpg

Nous découvrons aussi les pfiffers et leur histoire.

IMG_2359.jpg

IMG_2360.jpg

IMG_2365.jpg

Il nous faut, malgré tout, quitter Ribeauvillé, un autre village nous attend.

– RIQUEWIHR

Nous voici arrivés à Riquewihr ! Quelle belle balade ! Tout près des champs de vignes, ce village, à son tour, nous enchante.

IMG_2376.jpg

IMG_2374.jpg

IMG_2375.jpg

IMG_2383.jpg

 

IMG_2402.jpg

 

IMG_2409.jpg

Le Dolder, est un ancien beffroi. Il mesure 25 mètres de haut. En alsacien, « dolder » veut dire, « le plus haut, la cime ». C’était une porte d’entrée de la cité. Elle a été construite au 13ème siècle, en même temps que les remparts. La petite cloche a son sommet date de 1842 et porte une inscription.

IMG_2387.jpg

La boutique-musée de Hansi nous a entraîné dans un monde de poésie où images et caricatures de Jean-Jacques Waltz dit Hansi (1873-1951) nous ont permis de découvrir cet imagier Alsacien célèbre.

IMG_2411.jpg

IMG_2412.jpg

Après avoir bien profité de l’architecture alsacienne et de toutes les petites rues de cette cité médiévale, nous avons terminé la visite par le magasin « la Féerie de Noël »

IMG_2389.jpg

IMG_2405.jpg

Les  yeux écarquillés et la patte prête à faire bouger tout ce qui scintillait , nous avons rêvé…. et savouré cet instant magique. Dans cette boutique c’est Noël toute l’année : belles boules peintes, étoiles scintillantes et autres belles figurines font de nous des enfants émerveillés.

IMG_2394.jpg

IMG_2395.jpg

IMG_0930.jpg

A bientôt.

ALSACE : EGUISHEIM

Notre découverte d’Eguisheim, cette ville, toute ronde (ou presque) entourée de remparts, surveillée par trois châteaux, au milieu des vignobles, avec ses maisons à colombages si joliment fleuries et décorées, nous charme à chaque détour de rues.

IMG_2026.jpg

 

IMG_2023.jpg

IMG_1844.jpg

N’oublions pas son château sur la place centrale, carte postale emblématique de la cité.

IMG_1858.jpg

IMG_1944.jpgLa chapelle Saint Léon de style néo-classique est décorée de motifs colorés racontant la vie de Saint Léon. (Léon est né à Eguisheim en 1002 et mort à Rome en 1054 )

IMG_1951.jpg

IMG_1958.jpg

Le tout réuni :

IMG_1861.jpg

Nos promenades dans les rues nous ont permis de goûter d’excellents vins d’Alsace (avec modération, vous m’imaginez avec les moustaches toutes gaies de bon Gewurzt…) dans des caves où la fraîcheur nous permettait d’oublier quelques instants une chaleur toute continentale !

IMG_1856.jpg

IMG_1868.jpg

A Eguisheim aussi, nous avons eu notre quota de cigognes, alors on les a photographiées tant et plus à chaque coin de toit.

IMG_1859.jpg

 

IMG_1893.jpg

IMG_2013.jpg

Chaque petite rue, chaque détour, nous émerveillait et servait de cible à notre objectif.

IMG_1899.jpg

IMG_1901.jpg

IMG_1903.jpg

IMG_1905.jpg

IMG_1911.jpg

IMG_1932.jpg

Il y a eu aussi notre collection d’enseignes, glanées ici ou là :

IMG_1874.jpg

IMG_1875.jpg

IMG_1879.jpg

IMG_1894.jpg

 IMG_2000.jpg  Et puis aussi les cours dîmières.

IMG_1878.jpg

où sagement se repose un de mes confrères….

IMG_1877.jpg

Nous avons découvert le signe représentant les valeurs de l’Alsace (le A, le cœur, la coiffe, le bretzel…)

IMG_1936.jpg

IMG_2030.jpg

 A la fin de notre séjour, nous quitterons, un peu mélancoliques mais heureux, ce village niché au cœur des vignobles. Il a tous les atouts de ce que nous attendions d’un village typiquement alsacien (classé plus beaux villages de France, et village préféré des Français en 2013, il le mérite, nous y ajoutons nos voix).

IMG_1921.jpg

IMG_0924.jpg

A (très) bientôt.

Votre dévoué Flanel toujours en promenade !

ALSACE : installation

On quitte les Vosges en se promettant d’y revenir, et au Col de la Schlucht on bascule vers le Haut-Rhin, en route vers notre prochaine destination : Eguisheim.

IMG_1530.jpg

 

IMG_1790.jpg

A Munster, arrive notre première rencontre avec les cigognes !

IMG_1818.jpg

IMG_1799.jpg

Heureux comme des gosses, et moi, ébahi comme pas un, devant ces échassiers d’une telle envergure ! Même pas peur !

IMG_1816.jpg

Et voilà nos premiers nids :

IMG_1803.jpg

Elles sont toutes plus belles les unes que les autres. Claquant du bec en rythme, elles sont majestueuses, planant avec lenteur et grâce, cet oiseau sacré va nous ravir tout le long de notre séjour.

Nous ne faisons hélas que traverser cette ville charmante et sa vallée, mais l’avant-goût de notre périple nous plaît.

IMG_1809.jpg

IMG_1791.jpg

A notre arrivée en Alsace, à Eguisheim, nous descendons à l’Hostellerie du Pape.

IMG_1971.jpg

Et là je vais m’installer … comme un pape…

IMG_1834.jpg

Mon ami Amadeus, auquel je rends visite de temps en temps, a lui aussi, confortablement investi les lieux. Nous en profitons pour deviser gaiement. On conclut, après moult échanges, que nos maîtresses sont ailurophiles ! Mais vous avez dû vous en apercevoir !

IMG_1975.jpg

Consentant de temps en temps à me mettre au bureau pour prendre quelques notes, je prépare mon blog !

IMG_2418.jpg

A la semaine prochaine !

LES VOSGES : « les grandes gueules »

Les grandes gueules, (d’après le roman Le Haut Fer de José Giovanni) film culte avec Bourvil et Lino Ventura, tourné en 1965 à Gérardmer et aux alentours raconte l’histoire d’Hector Valentin (Bourvil), un Français, bûcheron, qui vit au Canada depuis plusieurs années et apprend qu’il a hérité d’une scierie dans les Vosges. De retour en France, Hector constate que l’usine est en ruine, mais il est séduit et décide alors de faire revivre l’entreprise…

Nous décidons de marcher sur les pas de ces scènes et acteurs célèbres. L’endroit choisi pour situer la scierie est le Cellet. Pour nous y rendre nous traversons une bien belle forêt.

IMG_1443.jpg

 

IMG_1430.jpg

Ces lieux, nous plaisent énormément. Nous marchons et trottinons en nous imprégnant de la présence de ces acteurs qu’étaient Lino Ventura, Bourvil, Michel Constantin et bien d’autres.

IMG_1435.jpg

IMG_1440.jpg

IMG_1438.jpg

Toujours sur les traces de nos acteurs, nous sommes arrivés au Haut du Tôt, (c’est le plus haut village des Vosges – 867 m). C’est ici que s’est tournée une scène de sortie de messe. L’église a été construite par les habitants en 1832 (avec le vitrail de l’héroïne locale).

IMG_1418.jpg

IMG_1427.jpg

Notre chemin de retour nous conduit vers Le Tholy et Kichompré.

IMG_1473.jpg

IMG_1484.jpg

IMG_1490.jpg

Au bord d’une route, une façade de maison nous rappelle les scènes de schlittage.

IMG_1505.jpg

De retour à Gérardmer, nous trouvons l’hôtel de la Jamagne, où la scène célèbre « du lit » a été tournée.

IMG_1722.jpg

Moment très apprécié, où nous croisons la petite-fille de la propriétaire d’alors. Elle nous raconte quelques détails et anecdotes concernant le film.

IMG_1725.jpg

Gentillesse et « échanges riches » vont caractériser ce moment délicieux, partagé entre passionnés du film.

IMG_1732.jpg

Nous allons aussi à l’hôtel Beau Rivage, où séjournaient, le temps du tournage, les acteurs.

IMG_1773.jpg

Nous en profitons pour contempler le lac, tel qu’ils avaient le loisir de l’admirer…

IMG_1779.jpg

 Après toutes ces délicieuses journées, est venu le moment de partir, et là, j’ai eu bien du mal à m’arracher à la vie géromoise. Il a fallu me convaincre, surtout quand je décide de rester sous le lit !…

IMG_1516.jpg

Mais, après quelques réticences, j’ai (re)pris la route, toujours à l’EST, direction l’Alsace

IMG_1532.jpg

A bientôt….

IMG_0842.jpg